Dossiers d'Archéologie n° 358
Arts Rupestres

N° 358 - Juillet/Août 2013

9,50 €

ISSN : 1141-7137

L’existence d’un art rupestre paléolithique n’est reconnue qu’au début du XXe siècle. Depuis, les raisons qui ont donné naissance à ces fresques couvrant les parois des grottes à des périodes reculées alimentent un vif débat dans la communauté des chercheurs. Aujourd’hui, la figure centrale de l’animal et son rôle au sein de récits dont la signifi cation nous échappe en grande partie sont au coeur de la réfl exion scientifique.

Actualités

Articles

L'étude de l'art préhistorique, un long débat animé et passionné
La grotte Chauvet-Pont d'Arc et La Baume-Latrone. Les plus anciens récits graphiques
L'art fragmenté aurignacien des abris-sous-roche de Dordogne
La grotte Margot, chambre obscure, boîte à images
Du vivant à sa représentation. Les animaux gravés de la grotte de la Mairie à Teyjat
Les femmes dansantes. Un thème majeur à la fin de l'époque glaciaire
Animation et narration graphique: nouveau regard sur l'art préhistorique
Narration et chamanisme paléolithique
L'expression narrative dans les arts rupestres: approches théoriques
La construction narrative dans l'art du Levant espagnol: une image du passé
"Pierres à histoires"
La narration dans les arts rupestres du nord de l'Afrique
L'art rupestre hors d'Europe
Touaregs d'aujourd'hui et d'avant-hier

La peinture rupestre de Chaman blanc. Un récit cosmogonique au Texas

La région du Bas-Pecos au Texas recèle une centaine d’abris rocheux portant des peintures murales datant d’environ 4000 ans. Les premières interprétations anthropologiques qui en ont été données avançaient que leur imagerie évoquait des rituels liés à la chasse, et des expériences de visions chamaniques. D’autres ont soutenu que la signifi cation de cet art avait disparu avec le peuple qui lui avait donné naissance. Cependant, sa signifi cation, loin de s’être perdue, se trouve être bien plus complexe que ne le laissaient attendre les explications antérieures. Vingt ans de documentation méticuleuse et d’analyses ethnographiques de la fresque du Chaman blanc ont livré la clef permettant de décoder ces anciens textes écrits en images.

Auteur : Carolyn Boyd - Kim Cox

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 358 Page : 72-75

Le Centre archéologique de recherche et d'éducation Shumla
La vie des chasseurs de baleine coréens gravée sur la pierre, 7000 ans avant notre ère
L'art rupestre narratif du centre de l'Inde

Vous aimerez aussi

Reliure Dossiers d'Archéologie

Reliure Dossiers d'Archéologie

1 reliure - 19,00 €

19,00 €

Acheter