Dossiers d'Archéologie n° 244
Jordanie, sociétés, rites et religions

N° 244 - juin 1999

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

Epuisé

ISSN : 1141-7137

Pays de contraste, région carrefour entre Nil et Euphrate, à la croisée des chemins, la Jordanie fut, de tous temps, un point de rencontre de courants multiples et variés où races, religions, langues et peuples se sont mêlés et influencés, procurant de la sorte un équilibre remarquable à la vie de ce pays qui est caractérisé par son aspect cosmopolite. Les différentes contributions réunies dans ce volume abordent certains traits des sociétés qui y ont vécu, des rites qu'accomplissaient leurs membres, des édifices religieux qu'ils y ont élevés et des objets qu'ils ont vénérés. Elles représentent un grand choix de sujets qui émanent des nombreuses saisons de fouilles et des recherches conduites en Jordanie ; elles suggèrent au lecteur quelques nouvelles approches et des questions qu'il serait bon de voir plus souvent aborder.

Sommaire

La religion néolithique en Jordanie
Sociétés et rites au lendemain du Néolithique
Les temples de Khirbet ez-Zeiraqoun
Tell el-Hayyat
Evolution religieuse sur un site villageois de Moab
Les lieux de culte en Nabatène
Pétra, le Sîq
Temple et tombeaux dans un village nabatéen
Sanctuaire et urbanisme à Gerasa
Les églises de Jordanie
Quand les pierres racontent les débuts de l'Islam

Châteaux et mosquées d'époque omeyyade

La mission archéologique suisse de la Fondation Max van Berchem effectue depuis 1988 des recherches à Umm al-Walid, village situé à la limite du désert, à douze kilomètres au sud-est de la ville de Madaba. Déjà occupé à l'époque romaine – deux temples et un mausolée y ont été retrouvés –, mais vraisemblablement peu habité durant la période byzantine, le site a connu un spectaculaire développement après la conquête de la région par les troupes musulmanes vers 640 ; des dignitaires omeyyades y firent en effet bâtir trois qusur (châteaux), une mosquée, deux barrages et un pressoir à raisin. Suite à de profondes modifications économiques et politiques, le site fut délaissé vers la fin du premier millénaire, avant de connaître une modeste réoccupation à l'époque mamelouke, puis le développement rapide d'un village au cours des dernières décennies.

Auteur : Bujard (J.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 244 Page : 84-89

Peinture omeyyade et vocation picturale

Vous aimerez aussi

Dossiers d'Archéologie

-15%*

Dossiers d'Archéologie

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 2 hors-séries

67 € au lieu de 78,40 €*

Ajouter au panier
Archéologia

-25%*

Archéologia

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros

70 € au lieu de 93,50 €*

Ajouter au panier
Histoire de l'Antiquité à nos jours

-13%*

Histoire de l'Antiquité à nos jours

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 3 hors-séries

69 € au lieu de 79,50 €*

Ajouter au panier
Arkéo

-15%*

Arkéo

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros

(pour les 7-11 ans)

56 € au lieu de 66 €*

Ajouter au panier