Pour bien démarrer l'année, profitez de
-5€ sur votre 1
e abonnement puis -10€ sur les suivants avec le code promo JANV21 !
🚚 Faton.fr continue de vous livrer dans les meilleurs délais ! Plus d'informations.

Dossiers d'Archéologie n° 251
Comment construisait-on au Moyen Age

N° 251 -

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,90 €

ISSN : 9771141713005

Le Moyen Age est une grande époque de construction dans tous les domaines : militaire, religieux et civil. Ce numéro aborde des thèmes qui se dégagent des nouvelles approches mises en avant par les chercheurs : celui de l'analyse des matériaux utilisés – pierre, marbre, brique, terre, bois – et de leurs tehcnologies, celui des capacités d'inventions tehcniques et de perfectionnement dans l'art de bâtir, celui enfin de l'ingéniosité et d el'élégance des solutions architecturales apportées à tous les genres de problèmes.

Sommaire

Les nouvelles approches de l'architecture médiévale
Archéologie et restaurations de monuments protégés
Le donjon de la Bâtie d'Urfé
Le couvent des cordeliers de Rive (Genève)
L'architecture de brique
Ateliers français de construction
La Maior Ecclesia de Cluny
Géophysique et archéologie
Abbayes et milieux
L'étude des mortiers et des enduits
Evolution de la construction en pierre
Charpentes, climat et couvert végétal
La maison des castra de montagne en Languedoc
Usage du marteau taillant bretté à la période gothique

Marques lapidaires médiévales

Les édifices du Moyen Age ont souvent conservé sur leurs parements de pierre des marques, abondantes ou rares. Certaines relèvent du graffiti : noms de visiteurs, pratique vigoureusement dénoncée par Victor Hugo dans un texte gravé par lui sur les ruines de l'abbaye de Villers-la-Ville (Belgique), signatures de compagnons (marques compagnonniques) ou signes laissés par des cheminots ; mais la grande majorité appartient au chantier de construction. L'absence de marques visibles ne signifie pas inexistence : à Saint-Nicolas de Gand, par exemple, la démolition du mur sud du transept a fait réapparaître, sur les faces cachées des blocs, des signes du XIIIe siècle. Dans ce vaste domaine qui relève objectivement de la sémiologie, les outils de la linguistique se sont révélés particulièrement adaptés à l'analyse des marques dites d'identité.

Auteur : Reveyron (N.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 251 Page : 78-81

De l'étude des vestiges à la reconstitution d'un chantier au Ve siècle

Vous aimerez aussi

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les couleurs de l'empire assyrien

35,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
La vie préhistorique

La vie préhistorique

115,00 € 39,00 €

Découvrir
Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

71,00 € 29,00 €

Découvrir