Dossiers d'Archéologie n° 256
Les échanges au Moyen Age

N° 256 - septembre 2000

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,90 €

ISSN : 9771141713005

Ce dossier s'intéresse à la problématique difficile du passage de l'Antiquité tardive au haut Moyen Age, sujet d'étude rendu extrêmement ardu par le cloisonnement des disciplines historiques et archéologiques qui, heureusement, tend aujourd'hui à disparaître. Au début de ce siècle, H. Pirenne développa dans divers articles et livres parus en 1922 et 1923, une "thèse", synthétisée dans un ouvrage paru en 1935 intitulé "Mahomet et Charlemagne, selon laquelle les invasions barbares du Ve siècle ne détruisirent pas complètement l'antique civilisation romaine, et que les institutions politiques existantes furent même, dans une certaine mesure, conservées. Ce furent les Arabes qui mirent un terme définitif à la domination romano-byzantine sur les routes maritimes, et furent , par conséquent, à l'origine de la séparation de l'Orient et de l'Occident. L'ensemble des articles réunis ici confrontent cette thèse aux découvertes archéologiques et historiques des toutes dernières années, et permet de voir que les conclusions du grands historien belge sont à nuancer.

Sommaire

Les villes des Gaules
Villes et artisanat dans l'Occident méditerranéen
Les fouilles de la Crypta Balbi
La Méditerranée orientale et les Balkans
Butrint
Gortyne
Le site d'Amorium
La céramique montée à la main
La fin du grand commerce méditerranéen en royaume franc
L'art du verre en Occident
San Peyre (Gard)
Marchands de vin, marchands d'Orient
Aux origines de l'économie européenne
Genèse de l'art chrétien d'Orient et d'Occident
Le commerce nord-européen

L'économie carolingienne

La question des relations entre la Méditerranée et le nord de l'Europe à l'époque de Charlemagne a embarrassé les archéologues et les historiens. A première vue, ces deux régions semblent avoir été nettement séparées en dépit du couronnement de Charlemagne à Rome en 800 et les rapports entre la chrétienté et le califat abbasside presque inexistants. Seuls d'intrépides pèlerins franchissaient les frontières idéologiques qui séparaient ces trois grandes régions aux religions différentes pour visiter la Terre sainte. Un fait intrigue pourtant : alors que les régions chrétiennes d'Angleterre, de France et d'Allemagne avaient apparemment peu de contacts avec le Sud et l'Est, l'archéologie a montré depuis longtemps qu'à la période viking, les communautés de la mer Baltique entretenaient des relations commerciales avec Byzance et l'Orient. En outre, du verre franc et de la céramique décorée du IXe siècle ont été mis au jour lors de fouilles d'établissements vikings dans des régions aussi septentrionales que la Laponie.

Auteur : Hodges (R.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 256 Page : 60-65

Le Proche-Orient et le monde méditerranéen
La diffusion des produits d'Extrême-Orient
Ports et comptoirs de l'Arabie heureuse
Les routes de l'Europe orientale
Les Khazars et le commerce oriental

Vous aimerez aussi

Dossiers d'Archéologie

-5%*

Dossiers d'Archéologie

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 2 hors-séries / an

Synthèse approfondie sur un sujet majeur de l'archéologie.

75 € au lieu de 79,20 €*

Ajouter au panier
Archéologia

-19%*

Archéologia

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

Toute l'actualité de l'archéologie en France et ailleurs.

80 € au lieu de 99 €*

Ajouter au panier
Histoire de l'Antiquité à nos jours

-4%*

Histoire de l'Antiquité à nos jours

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 3 hors-séries / an

Toute l'histoire à partir de l'Antiquité.

79 € au lieu de 82,50 €*

Ajouter au panier
Arkéo

-19%*

Arkéo

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

La mythologie et l'histoire des grandes civilisations !

58 € au lieu de 71.50 €*

Ajouter au panier