Dossiers d'Archéologie n° 283
Mystérieuse Cappadoce

N° 283 - Mai 2003

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,90 €

ISSN : 9771141713005

Malgré les différences culturelles qui nous séparent, la Cappadoce reste une terre mystérieuse et attirante. Sa riche histoire passionne, et son architecture antique, païenne ou chrétienne, éveille la curiosité et suscite l'étonnement. Dès 1982, un numéro des Dossiers d'Archéologie était consacré à ce pays fabuleux aux surprenantes richesses, suivi, en 1987, d'un deuxième volume consacré aux monuments païens et chrétiens de Cappadoce. La premier est épuisé et le second est en passe de l'être. 15 ans plus tard, nous y consacrons un nouveau numéro. Le contexte géographique et historique y est succinctement évoqué, ainsi d'ailleurs que le rôle majeur joué dans l'histoire de l'Église par les Pères cappadociens Basile le Grand, Grégoire de Nysse et Grégoire de Naziance. Mais pour l'essentiel, ce numéro privilégie les découvertes récentes, certaines remontant à l'hiver 2002 ! Grâce à de minutieuses prospections, de nouvelles églises troglodytiques ont été reconnues, parfois accompagnées de salles annexes importantes, couvertes de peintures plus ou moins bien conservées. Vous les découvrirez ici en avant-première. Les recherches s'intéressent également à des sujets plus pointus comme l'utilisation du lapis lazuli. Chaque année, la découverte de nouveaux monuments s'ajoutant à une documentation archéologique déjà riche et diversifiée, permet de compléter – et parfois de réviser – notre connaissance de la région, de l'époque paléochrétienne au XIIIe siècle, nous renseignant sur sa population, ses croyances et ses pratiques religieuses, ses traditions artistiques.

Sommaire

Géographie physique et humaine
L'influence de saint Basile en Occident
Architecture et liturgie
Avanos-Göreme
Les établissements monastiques de la basse vallée de Göreme

L'aristocratie cappadocienne aux Xe-XIe s.

Le 15 août 718, la Vierge, protectrice de Constantinople, sauva la Reine des villes du dernier grand siège mené par les Arabes, mais l'Asie Mineure resta ouverte à leurs expéditions pendant deux siècles. Dans la seconde moitié du IXe siècle, le rapport des forces commença à se modifier en raison de l'éclatement de l'immense califat abbasside et du redressement de l'Empire byzantin, capable de mobiliser des troupes plus efficaces et plus nombreuses. Les opérations militaires ne cessèrent pas, mais se déroulèrent à l'échelon régional. Les émirs de Mélitène, de Tarse, puis d'Alep menèrent le djihad, en principe annuel, contre les chrétiens pour le compte du monde musulman. Face à eux, de l'autre côté de la chaîne du Taurus, qui forme une frontière naturelle et semi désertique, se dressèrent les habitants des provinces frontières (akrai en grec), correspondant en gros à la Cappadoce, d'où le nom de guerre acritique donné à ce type de combat.

Auteur : Cheynet (J.-C.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 283 Page : 42-49

Les fonds de lapis-lazuli en peinture monumentale au Xe s.
Çarikli kilise
L'architecture construite en Cappadoce byzantine
Le monastère byzantin d'Erdemli
Nouveaux décors du XIIIe siècle à Tatlarin
Hadji Bektach et son sanctuaire en Cappadoce
Alevi et Bektachi

Vous aimerez aussi

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les couleurs de l'empire assyrien

35,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
La vie préhistorique

La vie préhistorique

115,00 € 39,00 €

Découvrir
Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

71,00 € 29,00 €

Découvrir