Dossiers d'Archéologie n° 301
Souterrains, vie et organisation

N° 301 - Mars 2005

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,90 €

ISSN : 9771141713005

Peu connus et mystérieux, les souterrains tiennent une place non négligeable au sein de l'imaginaire collectif. Certains imaginent qu'ils courent de châteaux en châteaux, sont peuplés d'êtres magiques voire maléfiques. Ils inspirent fréquemment la crainte ou la peur. Cachés, sombres, humides, sources d'accidents, le monde souterrain ne jouit pas toujours d'une bonne presse auprès du grand public et mérite que l'on s'y intéresse de plus près pour y découvrir les richesses archéologiques qu'il renferme ainsi que l'intérêt qu'il représente pour une meilleure compréhension de notre histoire. Devant la diversité typologique de ces constructions, nous avons décidés que seuls les souterrains aménagés constitueraient le sujet central de ce dossier. Les souterrains aménagés correspondent à des cavités creusées par l'homme pour y séjourner de manière temporaire. Les galeries sont taillées à dimension humaine avec soin selon un plan déterminé constitué de salles, de couloirs et d'aménagements divers. Plusieurs grands types de souterrains aménagés peuvent être répertoriés. Les plus nombreux sont les souterrains-refuges. Creusés le plus fréquemment sous des habitations ou des petits châteaux, ils sont présents dans la plupart des régions du grand Sud-Ouest et avec une intensité particulière dans la région du Centre. Constitués de petites galeries étroites et sinueuses, ils étaient destinés à protéger quelques familles de réfugiés des troupes armées et des bandes de pillards qui sillonnaient les campagnes. Ce type de structure représente 80 à 90 % des souterrains aménagés de France. Réalisés en collaboration avec la Société Française d'Étude des Souterrains qui, en plus de trente années d'expérience, a pu accumuler des milliers de renseignements sur les sites souterrains de France mais également d'Europe, ces Dossiers d'Archéologie vous feront découvrir un aspect bien trop souvent oublié de notre patrimoine bâti, et vous proposent également quelques incursions en Belgique, en Allemagne, en Autriche, en Catalogne et en Cappadoce.

Sommaire

L'étude des souterrains en France
Les souterrains-refuges en France
Les cluzeaux du Périgord
Limousin-Périgord, les souterrains médiévaux
Les “muches”, souterrains aménagés en Picardie
inscriptions des carrières sous Paris
Auvergne, habitats troglodytiques et souterrains
Les souterrains du Tarn
Provence et comté de Nice, l'architecture troglodytique
Les souterrains annulaires

Autriche, les souterrains-refuges

Dans le monde germanophone, le ?souterrain-refuge? (ou Erdstall) désigne un système de galeries souterraines creusées par l'homme au Moyen Âge. Ce qui est particulièrement caractéristique et tout simplement typique d'un souterrain-refuge, ce sont ces passages étroits appelés ?goulots? que l'on ne peut franchir qu'en rampant. Les galeries ne sont pas maçonnées et mesurent généralement 60 cm de largeur et 1-1,4 m de hauteur. Dans beaucoup de ces souterrains, les galeries s'ouvrent sur des chambres ; il existe également des niches pour accueillir des lampes ou pour s'asseoir.

Auteur : Weichenberger (J.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 301 Page : 62-67

Cappadoce, les villes souterraines
La subterranéologie en Belgique
La Catalogne souterraine

Vous aimerez aussi

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les couleurs de l'empire assyrien

35,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
La vie préhistorique

La vie préhistorique

115,00 € 39,00 €

Découvrir
Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

71,00 € 29,00 €

Découvrir