Dossiers d'Archéologie n° double 305
Alésia

N° 305 - Juillet/Août 2005

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,90 €

Epuisé

ISSN : 9771141713005

Contrairement à une ville ou à un cimetière, le site d'une grande bataille laisse très peu de vestiges : à peine quelques traces éparses sous forme d'armes ou de dépouilles. Alésia est pourtant plus qu'une bataille, c'est un haut lieu de la mémoire historique de la Gaule, de la France et de la Bourgogne. Les fouilles qui y ont été menées depuis plus de cent ans ont permis de mettre au jour non seulement des témoignages uniques sur la bataille qui opposa, en 52 av. J.-C., Gaulois de Vercingétorix et Romains de Jules César, mais également les premières traces d'occupation de l'oppidum des Mandubiens (le peuple gaulois propriétaire des lieux) et le développement de la bourgade gallo-romaine qui donna naissance au village d'Alise-Sainte-Reine, en Côte d'Or. Ce Dossier d'Archéologie retrace par le menu toute l'histoire de ce site prestigieux, depuis la Préhistoire jusqu'au développement du culte de sainte Reine aux Ve et VIe siècles en faisant une place de choix aux fouilles qui y ont été menées entre 1991 et 1997. Les principaux acteurs de l'archéologie aliséenne y présentent les tout derniers résultats de leurs recherches et nous fournissent ainsi un dossier complet et inédit sur ce qui est aujourd'hui universellement reconnu comme le site d'une des plus célèbres batailles de l'Antiquité.

Sommaire

Le parc archéologique d'Alésia
Tradition littéraire et historiographique
Trois siècles de recherches au Mont-Auxois
L'occupation humaine de la Préhistoire à l'âge du Fer
Les Mandubiens
Le site d'En Curiot et l'oppidum à l'époque gauloise
Un cas d'école pour la photographie aérienne
Alésia dans son environnement
Les fouilles franco-allemandes (1991-1997)

Les monnaies gauloises du siège d'Alésia

Les fouilles ordonnées par Napoléon III au pied du mont Réa ont permis de recueillir 466 monnaies gauloises. Pour plus de la moitié, ces pièces appartiennent aux trois peuples les plus engagés dans la guerre des Gaules : les Arvernes, les Séquanes et les Éduens. Deux bronzes de Vercingétorix revêtent une importance exceptionnelle. Ils sont frappés avec les coins qui ont servi à réaliser les statères d'or de ce chef. Quelques autres exemplaires uniques ou d'une extrême rareté figurent dans ce lot. Cet ensemble, qui correspond parfaitement à la circulation monétaire de l'époque, permet de confirmer l'identité d'Alise-Sainte-Reine avec Alésia.

Auteur : Fischer (B.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° double 305 Page : 72-77

Les monnaies romaines du siège d'Alésia
Un monument gaulois exceptionnel
Théâtre gallo-romain
La religion à Alésia
Le monument d'Ucuetis
Enquête sur la métallurgie du bronze
La métallurgie du fer à Alésia
L'artisanat de l'os et de la corne
Les céramiques fines d'Alésia
La basilique Sainte-Reine d'Alésia
Le cimetière mérovingien des “Champs de l'Église”
Sur les chemins de sainte Reine

Vous aimerez aussi

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les couleurs de l'empire assyrien

35,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
La vie préhistorique

La vie préhistorique

115,00 € 39,00 €

Découvrir
Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

71,00 € 29,00 €

Découvrir