Dossiers d'Archéologie n° 327
Rome et les Barbares

N° 327 - mai/juin 2008

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

ISSN : 9771141713005

L'expansion de l'Empire autour de la Méditerranée a été la première occasion de rencontres entre le monde conquérant romain et les "Barbares". Rome, souvent victorieuse, subira cependant aussi de douloureux revers qui l'obligeront à fixer, en Europe, sa frontière sur la ligne Rhin-Danube. A partir du IIIe siècle, les incursions des peuples barbares dans l'Empire deviendront de plus en plus fréquentes et rudes, et constitueront le flux de ce que certains ont appelé les "invasions barbares". Ce mouvement de peuples d'est en ouest va progressivement affaiblir l'Empire puis le démenbrer jusqu'à la disparition totale de l'Empire romain d'Occident en 476. C'est dans ce contexte que les royaumes barbares vont progressivement définir une nouvelle géographie politique de l'Europe... C'est l'objet même de l'exposition qui se tient actuellement au Palazzo Grassi de Venise. A voir absolument !

Sommaire

Empire universel et frontières depuis Auguste jusqu'à Théodose
Les Germains entre Rhin, Danube et mer Baltique
Barbares et Romains sur le limes danubien
L'image du Barbare dans la culture romaine
Peuples et Ethnogénèses
La fin de la Gaule romaine
La "France" mérovingienne
Les Lombards en Italie
Administration et société dans les royaumes barbares
Le droit dans les royaumes barbares

Les Barbares et la religion

?Dans l'ensemble de tous les peuples barbares, il y a deux catégories, les hérétiques et les païens?. Ainsi écrit le prêtre Salvien, établi en Provence après 440, ayant quitté le nord-est de la Gaule dont il décrit la destruction par les Francs. Cette vision binaire de la religion des Barbares illustre bien la vision traditionnelle des Barbares à la fin de l'Antiquité. Qu'ils soient païens, c'est-à-dire entièrement étrangers à la religion chrétienne, ou hérétiques, c'est-à-dire des chrétiens dans l'erreur, condamnés pour des croyances jugées erronées par les conciles, ils n'apportent pas seulement la violence des armes et la dissolution de l'organisation politique de l'Empire, ils sont aussi étrangers à un Empire devenu progressivement chrétien depuis la conversion de Constantin en 312, et nicéen depuis le règne de Théodose (379-395).

Auteur : SOTINEL Claire

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 327 Page : 84-89

Fiches

Vous aimerez aussi

Dossiers d'Archéologie

Dossiers d'Archéologie

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 2 hors-séries / an

+ archives OFFERTES (45 n°)

67 € au lieu de 78,40 €*

Ajouter au panier
Archéologia

Archéologia

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

+ archives OFFERTES (75 n°)

70 € au lieu de 93,50 €*

Ajouter au panier
Histoire de l'Antiquité à nos jours

Histoire de l'Antiquité à nos jours

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 3 hors-séries / an

+ archives OFFERTES (55 n°)

69 € au lieu de 79,50 €*

Ajouter au panier
Arkéo

Arkéo

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

+ archives OFFERTES (65 n°)

56 € au lieu de 66 €*

Ajouter au panier