Dossiers d'Archéologie n° 340
Abbayes et abbatiales cisterciennes

N° 340 - Juillet/Août 2010

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

10,00 €

ISSN : 1141-7137

Ce numéro estival propose au lecteur de faire un tour de France, avec étapes de montagne à Aulps (Alpes) qui a l'honneur d'être présenté en couverture et Mègemont (Massif central), de douze monuments cisterciens – neuf abbayes de moines et trois de moniales – parmi les 150 sites et monuments publics ou privés recensés. Notre tour d'horizon se penchera d'abord sur les différentes prospections pour retrouver certains monuments aujourd'hui disparus ; nous nous attarderons ensuite sur des édifices caractéristiques de la mise en valeur et de la réhabilition d'un certain patrimoine médiéval pour la plupart ouvert au public?; enfin, un autre arrêt sur quelques abbatiales qui constituent le choeur spirituel et matériel de ces abbayes.

Articles

Abbayes et abbatiales cisterciennes
L'abbaye de Balerne (Jura) vue du ciel, nouvelles données
Prospections électriques à l'abbaye de Vauluisant (Yonne)
Essai de restitution du monastère de Molaise (Saône-et-Loire)
Étude préalable et sondages à l'abbaye de Marquette (Nord)
L'abbaye de Mortemer (Eure), implantation et architecture
Redécouverte de la cuisine de la Cour-Dieu (Loiret)
L'abbaye d'Aulps (Haute-Savoie), archéologie et réhabilitation
L'abbaye d'Auberive (Haute-Marne), histoire et archéologie
L'abbatiale de Cherlieu (Haute-Saône)
Les abbatiales de Chaalis (Oise)

L'abbatiale de Grandselve (Tarn-et-Garonne), nouvelle approche

Située une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Toulouse, aux confins de la Lomagne et de la vallée de la Garonne, l'abbaye de Grandselve fut une actrice majeure de la dynamique spirituelle, économique et politique de la France méridionale entre les XIIe et XIVe siècles. À travers les rares vestiges lapidaires conservés, ce monastère est également pressenti pour avoir été un maillon clef de la création architecturale médiévale en pays d'oc. Il a été à peu près totalement détruit à la Révolution et son site relève désormais de l'archéologie. Que subsiste-t-il de cet imposant patrimoine disparu ? À défaut d'entrevoir ses élévations en raison de l'absence de toute représentation, le sous-sol est-il en mesure de livrer un plan crédible de ce qui fut l'une des plus puissantes maisons cisterciennes du sud de l'Hexagone et, notamment, de son abbatiale aux dimensions de cathédrale ?

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 340 Page : 64-69

L'abbatiale de Mègemont (Puy-de-Dôme)

Vous aimerez aussi

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les couleurs de l'empire assyrien

35,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
La vie préhistorique

La vie préhistorique

115,00 € 39,00 €

Découvrir
Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

71,00 € 29,00 €

Découvrir