Dossiers d'Archéologie n° 350
Liban, un passé recomposé

N° 350 - Mars/Avril 2012

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,90 €

Epuisé

ISSN : 9771141713005

Trente-sept ans après le premier volume consacré au Liban, qui faisait alors un bilan sur les dernières recherches archéologiques, et cinq ans après l’exposition sur les Phéniciens en Méditerranée à l’Institut du monde arabe, qui a fait l’objet d’un numéro hors-série des Dossiers d’Archéologie, le présent numéro a pour objet d’offrir à un large public une synthèse sur les travaux récents concernant le patrimoine libanais. La liste n’en est bien évidemment pas exhaustive, mais les différentes contributions offrent un panorama assez complet de l’archéologie libanaise, et de l’apport de quelques décennies de recherches effectuées par les diverses missions au Liban, depuis les premières explorations scientifiques du début du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui.

Actualités

Articles

Les grands sites du Liban redécouverts
Les recherches internationales au Liban
Interview de Chaker Ghadban et de Ali Badawi
Les fouilles archéologiques françaises au Liban
Projet CHUD
Le Liban avant les Phéniciens
Tell Fadous-Kfarabida
Le fonds Dunand et sa récente restitution au Liban
Bilan des fouilles de Beyrouth
Beyrouth et Jiyeh
Baalbek
Les sanctuaires ruraux du Liban
Pérennité de l'occupation des sites sacrés
Fouilles portuaires sur la côte libanaise
Chiîm et Jiyeh
Routes et fortifications dans le Chouf libanais

Les fresques médiévales de l'église de Kaftoun

En 2003, des fresques ont été découvertes à l’église de Saints-Serge-et-Bacchus à Kaftoun au nord du Liban. Den 2003 à 2009, l’équipe de K. Chmielewsky de l’académie des Beaux-Arts de Varsovie a procédé au dégagement, à l’installation et au nettoyage d’images qui s’avèrent d’une importance particulière. Ces peintures présentent non seulement un style de pure tradition classique témoignant de la présence byzantine en Orient au XIIIe siècle, mais aussi un style local très classicisant. Cette découverte a permis de définir la provenance d’un groupe d’icônes conservé au monastère Sainte-Catherine (Sinaï) et dont l’origine était, jusque là, indéterminée.

Auteur : CHMIELEWSKI (K.) - HÉLOU (N.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 350 Page : 76-79

La mosaïque de la Jalousie
La restauration de la mosaïque de Qabr Hiram

Vous aimerez aussi

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les couleurs de l'empire assyrien

35,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
La vie préhistorique

La vie préhistorique

115,00 € 39,00 €

Découvrir
Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

71,00 € 29,00 €

Découvrir