Dossiers d'Archéologie n° 366
L'empire de la couleur. La peinture romaine de Pompéi aux Gaules

N° 366 - novembre/décembre 2014

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,90 €

Version en ligne Lecture & conservation numérique dans l'Espace Client

9,90 €

ISSN : 9771141713005

De la Grèce hellénistique à la Gaule romaine, en passant par Pompéi, les maisons ont été décorées de fresques qui ont connu des évolutions stylistiques importantes. Si les innovations formelles sont réalisées à Rome dans les milieux impériaux, elles se répandent ensuite sur les parois des demeures de tout l’Empire. Imitations d’architecture publique, trompe-l’œil, tableaux mythologiques se retrouvent donc en Gaule, où se créera progressivement un style régional propre.

À l’occasion de l’exposition au musée des Antiques de Toulouse «L’empire de la couleur. De Pompéi au sud des Gaules», ce numéro des Dossiers d’Archéologie propose une synthèse de la peinture romaine, depuis ses origines grecques jusqu’à sa réception en Gaule et sa permanence au Moyen Âge.

Actualités

Articles

La peinture murale. De l'Italie au sud des Gaules
Les styles pompéiens et leurs antécédents
La peinture au centre du pouvoir. Le décor des palais romains
Les tableaux de chevalet
Le Ier style et sa permanence en Campanie. Le goût de la tradition
Le stuc, matériau aux multiples usages
Une approche innovante des décors d'Herculanum
La prestigieuse villa de Boscoreale. Nouvelle étude globale
La peinture postpompéienne en Italie
La peinture dans le sud des Gaules
La stèle de Sens et le travail des ateliers
Le décor des domus romaines à Nîmes
Les images dans les décors du sud des Gaules. Une culture visuelle romaine

De la peinture antique à la peinture médiévale. Une évolution continue

La production artistique médiévale a pris racine dans le substrat antique. Les rares témoignages picturaux conservés des premiers siècles du Moyen Âge témoignent de ce riche héritage, avec des décors exposant une tradition anti que pérennisée mais aussi renouvelée. La peinture médiévale va, dans ses premières expressions, respecter les traditions graphique et plastique issues de la peinture monumentale gréco-romaine tout en réinterprétant les compositions et en proposant un syncrétisme des formes ornementales: le Moyen Âge se nourrit de l’Antique.

Auteur : Virginie Czerniak

Magazine : Dossiers d'Archéologie n° 366 Page : 62-65

Réinventer la peinture des Anciens. Art et archéologie au XIXe siècle
Les peintures romaines. De la fouille à la restitution
Derrière l'enduit, l'architecture
Réaliser une fresque à l'antique

Vous aimerez aussi

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les peintures murales du palais DE TELL AHMAR

Les couleurs de l'empire assyrien

35,00 €

Découvrir
LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

LA BIBLE ET L'ARCHEOLOGIE

97,00 € 69,00 €

Découvrir
La vie préhistorique

La vie préhistorique

115,00 € 39,00 €

Découvrir
Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

Les Sarcophages égyptiens en terre cuite

71,00 € 29,00 €

Découvrir