Dossiers d'Archéologie hors-série n° 9
Les chaouabtis, serviteurs d'éternité

N° 9 - Mai 2003

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

9,80 €

ISSN : 9771141713005

Les petites statuettes égytiennes que l'on nomme chabtis, chaouabtis ou ouchebtis sont d'étranges objets qui, depuis le XVIIIe siècle, n'ont pas cessé d'intéresser savants et collectionneurs. Elles sont un reflet parfait des grandes œuvres d'art égyptiennes contemporaines de la statuaire et de la ronde-bosse, mais posent en plus une question à laquelle un esprit moderne ne peut répondre, ou du moins qui le laisse perplexe. Car le chaouabti est un objet ambigu ; il représente tout à la fois son propriétaire et son serviteur ; il est destiné à reposer dans un cercueil ou au contraire à travailler dans les champs de l'au-delà pour assurer à son maître un repos éternel sans nuage. En outre, son utilisation apparaît constante au cours des différentes périodes de l'histoire égyptienne, et même Akhenaton, le pharaon "hérétique", en possédait des dizaines. Alors qu'en est-il de ces étranges petits personnages ? Les Dossiers d'Archéologie vous proposent de découvrir les réponses des spécialistes dans un hors série exceptionnel.

Sommaire

Les chaouabtis du Musée du Louvre
Les statuettes funéraires du Musée Égyptien de Turin

Les chaouabtis comme laissez-passer

Selon l'antique pensée égyptienne, tout être humain, du pharaon au plus humble des Égyptiens, était contraint d'exercer un travail manuel dans le Monde des morts, en vue de fournir les moyens de subsistance requis pour vivre éternellement dans l'Au-delà. Pour éviter les corvées laborieuses ordonnées par les dieux de l'Au-delà, les Égyptiens avaient eux-mêmes recours à des figurines magiques qui pouvaient prendre leur place. Ils les appelaient chabtis, chaouabtis ou ouchebtis. Ils n'étaient pas seulement des images de leurs propriétaires, mais incarnaient en même temps leurs serviteurs. Ce caractère double des chaouabtis – maître et serviteur dans le même corps – ne devint pas seulement visible dans leur forme et leur apparence extérieure, mais fut également exprimé dans une formule magique inscrite sur eux.

Auteur : Schneider (H. D.)

Magazine : Dossiers d'Archéologie hors-série n° 9 Page : 34-41

Les chaouabtis d'Akhenaton
"Gisants" et "double-gisants"
Les coffrets à chaoubtis
L'ouchebti et son collectionneur

Vous aimerez aussi

Dossiers d'Archéologie

Dossiers d'Archéologie

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 2 hors-séries / an

+ archives OFFERTES (45 n°)

67 € au lieu de 78,40 €*

Ajouter au panier
Archéologia

Archéologia

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

+ archives OFFERTES (75 n°)

70 € au lieu de 93,50 €*

Ajouter au panier
Histoire de l'Antiquité à nos jours

Histoire de l'Antiquité à nos jours

ABONNEMENT 1 AN
6 n° + 3 hors-séries / an

+ archives OFFERTES (55 n°)

69 € au lieu de 79,50 €*

Ajouter au panier
Arkéo

Arkéo

ABONNEMENT 1 AN
11 numéros / an

+ archives OFFERTES (65 n°)

56 € au lieu de 66 €*

Ajouter au panier